R comme Rue, collectif ASERC

« Vous les avez probablement rencontrés au détour d’une rue, sous un porche ou sur un banc, solitaires, jeunes ou moins jeunes, parfois accompagnés d’un ou plusieurs chiens ou bien en groupe, souvent bruyant, vous faisant presser un peu le pas, vous laissant perplexes… Que font-ils ? Pourquoi en sont-ils arrivés là ? Ont-ils une histoire ? Comment vivent-ils ? Où dorment-ils ? »

.

La rue, ce sont rarement ceux qui y vivent ou y ont vécu qui s’expriment à son sujet.

.

Ce petit recueil est le fruit d’une année de témoignages. Un soir par semaine, à Cognac, hommes et femmes sont venus dans un lieu d’accueil raconter un peu de leur expérience. Plus d’une soixantaine ont tenu à participer. Lire la suite

Publicités

L’oiseau qui avait enterré sa mère dans sa tête, N’Fassory Bangoura & Philippe Geslin

Que sont ces carnets ? Un recueil de poèmes ? Un livre d’images ? Un carnet de voyage ? Un témoignage illustré ?

 

Rien de tout cela, ou un peu tout à la fois. « Une ethnographie mise en scène », en réalité. C’est surtout la confrontation de deux regards, celui de N’Fassory Bangoura, paysan soussou Lire la suite