De la finance à l’écriture… le jour où j’ai désobéi.

sophie-adriansen-c-melania-avanzato-pour-fleuve-editionsIl y a une poignée de mois, Oser rêver sa carrière m’a proposé une interview à propos de mon changement d’orientation professionnelle – virage survenu il y a près de six ans Lire la suite

Publicités

Interview : Se donner les moyens de vivre son rêve

Il y a quelques semaines, Mathilde Vermer, écrivain et animatrice d’ateliers d’écriture, qui tient aussi sur son site et les réseaux sociaux une chronique hebdomadaire intitulée « Nous réinventer », m’a interrogée sur mon quotidien d’écrivain. Merci à elle.

sophie-adriansen-c-melania-avanzato-pour-fleuve-editionsL’écriture est sa priorité absolue, son Alpha et son Omega. Résultat : en six ans, elle a publié 20 livres (romans, essais, histoires pour enfants & ados). Elle a également publié dans des revues et elle n’a jamais délaissé son blog, un des blogs littéraires les plus connus aujourd’hui, où elle partage ses lectures. Sans compter les ateliers d’écriture qu’elle anime en milieu scolaire et les salons sur lesquels elle rencontre ses lecteurs.

Mais comment elle fait, SOPHIE ADRIANSEN, pour caser autant de trucs dans son emploi du temps ? Quelle routine d’écriture a-t-elle mise au point pour susciter pareille créativité et production ? Rencontre détonante avec une auteure qui a trouvé sa recette pour vivre son rêve d’écrivain.

Lire la suite

Un portrait par la journaliste Marina Al Rubaee

Portrait MarinaIl y a quelques mois, comme un cadeau d’anniversaire, la journaliste Marina Al Rubaee a fait mon portrait. Un portrait long, dense, fouillé, comme on prend de moins en moins le temps d’en faire.

Parce que je m’y retrouve, et que j’ai envie que l’on puisse y accéder depuis « chez moi », je le partage ici.

Merci beaucoup à son auteur. C’est cette fois comme un cadeau de Noël pour moi.

Pour découvrir le portrait, cliquer sur l’image ci-contre ou sur ce lien.

Mabrouck Rachedi : l’interview que vous n’auriez jamais dû lire

Mabrouck-Rachedi_c-Sophie-AdriansenIl y a quelques mois, j’ai proposé à  Mabrouck Rachedi de participer à ma rubrique « Pourquoi écrivez-vous ?« . Il m’a répondu très sérieusement… mais pas du premier coup. Voici ce que j’ai d’abord reçu, et que je n’ai finalement pas résisté, avec l’accord de l’auteur, à partager ici. L’humour est à la hauteur du personnage !
🙂
.
.
Hello Sophie,
Voici mes réponses. Je me suis permis de changer quelques-unes de tes questions, j’espère que ça ne te dérangera pas.
Question : Mabrouck, tu es un écrivain brillant, intelligent, profond et, en plus, tu es bel homme. Qu’est-ce qui te manque dans la vie ?
Réponse : Je pense que c’est une vision un peu idyllique. J’ai un gros problème de revers au tennis ces derniers temps.
Question : Comment expliques-tu les scandales à répétition : ta non-nomination au Prix Nobel, au Prix Goncourt, au concours Lépine, aux Oscars, au gouvernement, à la médaille Fields, à la Légion d’Honneur et ta non-sélection en équipe de France de football et de curling ?
Réponse : Les distinctions ne m’intéressent pas. Mon miroir et mon écho me suffisent.
 .
Question : Etre aussi brillant n’isole-t-il pas du reste du monde ?
Réponse : Ah, il y a un reste du monde ?
 .
Question : Penses-tu être le chaînon manquant vers une autre espèce humaine, plus évoluée ?
Réponse : On a là un exemple d’obstacle épistémologique. Il est inconcevable à l’entendement humain qu’il existe autre chose qu’un être humain. Je suis au-delà.
 .
Question : Quel est le titre de ton prochain livre ?
Réponse : De la nécessité d’être modeste.
 .
Question : De quoi parle-t-il ?
Réponse : Ce sont mes mémoires. De Gaulle et Churchill se sont bien permis d’écrire les leurs.
 .
Question : Quel homme !
Réponse : Ce sera le titre de mon autobiographie.
 .
Voilà, j’ai essayé de faire simple et accessible. J’espère – non, je suis sûr – que ça te conviendra.
 .
Merci de me permettre de dire enfin ce que je pense !
 .
Bises,
Mabrouck
 .
.
Pour découvrir les réponses sérieuses de Mabrouck, c’est par ici.

5 questions à Carole Zalberg

 

Née en 1965, Carole Zalberg vit à Paris.

Romancière, elle est notamment l’auteur de Mort et vie de Lili Riviera (2005) et Chez eux (2004), publiés aux éditions Phébus, de L’invention du désir (Editions du Chemin de fer 2010) et de La Mère horizontale (2008) et Et qu’on m’emporte (2009), parus chez Albin Michel. Elle a obtenu le Grand Prix SGDL du Livre Jeunesse pour Le Jour où Lania est partie (Nathan Poche, 2008).

Animatrice d’ateliers d’écriture en milieu scolaire et de rencontres littéraires, Carole Zalberg travaille également à des projets en lien avec le cinéma ou le théâtre : A défaut d’Amérique (Actes Sud, 2012) est actuellement en cours d’adaptation pour le cinéma.  Lire la suite

Interview vidéo chez Les Nouveaux Talents

Ma première interview vidéo en solo est sur la plateforme Les Nouveaux Talents… Ca valait bien un petit billet !

 

L’équipe de cette plateforme, qui accompagne les écrivains de demain, m’a interrogée sur mon blog, sur Internet et sur l’écriture, ce que j’ai fait bien volontiers car j’aime beaucoup leur démarche (j’avais d’ailleurs déjà parlé de cette initiative à son lancement il y a près d’un an).

 

Bonus ? « Sophie sera désormais une invitée régulière de notre site. A partir de mercredi 1er février, vous pourrez retrouver tous les 15 jours ses interviews d’auteurs. »

 

Pour visionner l’interview, cliquer ici ou sur l’image.

5 questions à Vanessa Caffin

Vanessa Caffin est née en 1976.

Romancière, scénariste, journaliste, elle publie cette rentrée, après le succès de « J’aime pas l’amour… ou trop, peut-être » en 2008, son deuxième roman « Mémoire vive » (Belfond).

 

1. VOUS ET la lecture ?

  

Si je suis incapable de lire quand j’écris, en revanche je lis beaucoup lorsque je n’écris pas – un livre tous les deux jours en moyenne. Cela me bloque quand j’écris, mais cela m’inspire lorsque je n’écris pas Lire la suite

5 questions à Jean-Sébastien Hongre

Hongre

 

Jean-Sébastien Hongre est originaire de la Picardie.

Entrepreneur sur internet, adepte du poker, il signe avec « Un joueur de poker » (Anne Carrière) son premier roman.

Il était hier l’invité de Monique Atlan dans l’émission „Dans quelle étagère“ (voir la vidéo).

 

 

1. Vous et la lecture ?

Je ne me souviens plus la première fois que j’ai cédé à la tentation Lire la suite