Linea nigra, roman coup de cœur

Mon roman Linea nigra, paru le 14 septembre, a reçu des éloges qui me touchent particulièrement : coup de cœur de La Maison des maternelles sur France 5, de Téva, de Magicmaman, de RCF…

Réécouter l’émission de RCF, dans laquelle ont été diffusées les chansons du roman : https://rcf.fr/culture/livres/la-maternite-ne-delivre-aucun-diplome-chaque-femme-fait-de-son-mieux

Voir le coup de cœur de Téva (à partir de 1’14) : https://www.6play.fr/coup-de-coeur-p_848/coup-de-coeur-du-1-au-15-octobre-c_11775984

Découvrir la genèse du roman sur le site 300millesignes : http://300millesignes.com/sophie-adriansen/linea-nigra/le-off-des-auteurs/p1342

 

Ce mercredi, à l’occasion du lancement du guide juridique Accouchement : mes droits, mes choix publié par la Fondation des femmes, je participerai à une table-ronde animée par Geneviève Garrigos.

Rendez-vous à la marie du 3ème arrondissement de Paris à 19h30. Informations et inscriptions

Publicités

Linea nigra

LINEANEGRA-HAUTEDEF« Est-ce le plus beau jour de ma vie que je viens de vivre ? »
Stéphanie est enceinte. Stéphanie est confiante. Son chemin vers la maternité semble aussi nettement tracé que la ligne brune apparue à la verticale de son ventre. Mais le doute s’installe. Et si elle mettait en jeu bien plus que prévu, dans son corps, dans son couple, dans son existence ? Est-elle vraiment prête à devenir mère et à vivre le tsunami qui s’annonce ? Peut-on se préparer à l’inconnu ?

Baby blues, jalousies, sexualité, hérédité, obstétrique, nuits blanches, ventres vides et ventres pleins, bonnes ou mauvaises raisons d’être mère. C’est tout cela et bien plus encore que raconte Linea nigra, à travers le parcours de Stéphanie et des femmes qu’elle croise. En trame de fond de ce roman kaléidoscopique, un combat : le droit de chacune à disposer de son corps.

Un vibrant état des lieux de la maternité.

Une histoire d’amour inoubliable.

Un portrait de femme libérateur.

Ce roman autour de la façon dont on donne naissance, du rapport au corps et de la construction de cette chaîne qui devient celle des générations, est désormais disponible en librairie. S’il reprend la construction et la narratrice du Syndrome de la vitre étoilée, il peut se lire tout à fait indépendamment de celui-ci.

Éditions Fleuve, septembre 2017, 496 pages, 19,90 euros