L’Entre-sort, Olivier Vanghent

Sophie lit… la sélection du Prix du Style 2012 3/9

voir la sélection complète ici

 

Présentation de l’éditeur

ENTRE-SORT, subst. Masc. : Baraque foraine dans laquelle on expose des monstres.

Roman-baraque, L’Entre-sort donne à voir les monstres de notre société : un homme et une femme, simplement.

De ces phénomènes, vous ne verrez que les plaies, vous n’entendrez que les plaintes. C’est suffisant.

 

« L’amour est un journal. Nombreux sont les jours sans ferveur, sans fléau, où l’on doit pourtant griffonner quelque chose. Songe aux journaux, vois comme ils sont creux. C’est que le monde est souvent banal. Songe maintenant que du monde à l’amour, on  tombe de sept milliards à deux […] Je suis militariste depuis que je suis amoureux. Elles me séduisent ces époques d’inquiétude et de fièvres, les bruines sans trêve, les guerres de tranchées. C’est ridicule, je le sais. Quoique sensé. Que dire ? Je voudrais un amour plus odieux. » Lire la suite

Publicités