Interview : Se donner les moyens de vivre son rêve

Il y a quelques semaines, Mathilde Vermer, écrivain et animatrice d’ateliers d’écriture, qui tient aussi sur son site et les réseaux sociaux une chronique hebdomadaire intitulée « Nous réinventer », m’a interrogée sur mon quotidien d’écrivain. Merci à elle.

sophie-adriansen-c-melania-avanzato-pour-fleuve-editionsL’écriture est sa priorité absolue, son Alpha et son Omega. Résultat : en six ans, elle a publié 20 livres (romans, essais, histoires pour enfants & ados). Elle a également publié dans des revues et elle n’a jamais délaissé son blog, un des blogs littéraires les plus connus aujourd’hui, où elle partage ses lectures. Sans compter les ateliers d’écriture qu’elle anime en milieu scolaire et les salons sur lesquels elle rencontre ses lecteurs.

Mais comment elle fait, SOPHIE ADRIANSEN, pour caser autant de trucs dans son emploi du temps ? Quelle routine d’écriture a-t-elle mise au point pour susciter pareille créativité et production ? Rencontre détonante avec une auteure qui a trouvé sa recette pour vivre son rêve d’écrivain.

Lire la suite

Max et les maximonstres, Maurice Sendak

Max maximonstresPrésentation de l’éditeur :

Dévorer ou aimer, il faut choisir

À force de faire bêtise sur bêtise dans son terrible costume de loup, Max s’est retrouvé puni et enfermé dans sa chambre. Mais pas seulement. Voilà qu’il se retrouve aussi roi d’une armée de bêtes immondes, les Maximonstres. Max le maudit les a domptés. Ils sont griffus, dentus, poilus, vivent sur une île et ne savent rien faire que des sarabandes, des fêtes horribles où il n’y a rien à manger. Max a la nostalgie de son chez lui, des bonnes odeurs de cuisine et de l’amour de sa mère. Que faut-il faire pour rentrer ? Peut-être commencer par le désirer…

 

L’ouvrage de Maurice Sendak est un classique. Publié aux Etats-Unis en 1963, il a été lu par des millions d’enfants dans le monde entier (titre original : Where the Wild Things Are). A sa parution, des parents se sont inquiétés de la façon dont les monstres, tout en dents pointus et en ongles crochus, étaient représentés. La Blanche-Neige de Walt Disney, avec sa méchante reine et son effrayante forêt, chantait pourtant son prince rêvé au-dessus du puits depuis plus d’un quart de siècle.

 

maxi_couvCette toute nouvelle édition de l’album le plus célèbre de Maurice Sendak, fidèle à l’originale (parue en France en 1973, déjà à L’école des loisirs), est une jolie madeleine de Proust. Et le trait, inimitable, de Sendak – dont Le Grand livre vert a, plus encore que Max et les maximonstres, bercé mon enfance -, n’a pas plus vieilli que son histoire…

Il se passe tant de choses, la nuit, dans les chambres des petits !

 

 

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Bernard Noël

L’école des loisirs, mars 2015, 48 pages, 12,70 €

 

A LIRE AUSSI SUR SOPHIELIT :

Toute la rubrique jeunesse