Hors saison, Marion Lecoq

Quatrième de couverture :

Un matin de septembre, Laure, jeune réceptionniste dans un hôtel de bord de mer, voit débarquer un couple de personnes âgées pour une durée indéterminée. Elle ne sait pas encore que la femme est condamnée et que son mari a décidé de lui offrir une seconde lune de miel.

.

Si la quatrième de couverture m’a un instant fait penser au postulat de départ de Santé !, paru dans la collection grand format de cette même maison d’édition, j’ai su dès le début de la lecture qu’Hors saison était très différent.

.

La voix de Laure, la réceptionniste de l’hôtel haut de gamme, se fait entendre en alternance avec celle du mari, Jean. Sans jugements, l’une et l’autre narrent le quotidien, les regards posés sur le fauteuil roulant, les souvenirs, les espoirs aussi.

.

Tout en douceur, Marion Lecoq met en parallèle la fin de la vie et la fin de l’été, avec l’embellie qui précède les derniers instants comme l’été indien est un dernier sursaut avant que n’arrive la saison plus froide. Ce premier texte très sensible fait naître au fil des pages un éventail de couleurs, une palette d’émotions.

.

Ce petit livre paraît aujourd’hui aux Editions du Moteur.

Publicités

4 réflexions sur “Hors saison, Marion Lecoq

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s